Paroisse Saint-Pierre entre Seudre et Mer (Marennes)
Presbytère: 28, rue Fresneau
17320 MARENNES

Tél./fax: 05 46 85 03 86

paroisse.marennes@hotmail.fr

Eglise ouverte de 9h à 19h l'été

10h à 17h l'hivert

Brouage, église Saint-Paul et Saint-Pierre.
C'est la forte concentration des troupes royales, le nombre croissant des habitants, et surtout la foi du gouvernement Timoléon Saint-Luc, qui seront les éléments décisifs pour la construction de l'église de Brouage.
Le millésime du fronton du grand portail porte la date de 1608, année de la fondation de Québec par Champlain.
L'église est dédiée à Saint-Paul et à Saint-Pierre, dont les deux statues se trouvent de chaque côté de l'autel. Au moment de sa construction, il y avait en mission deux récollets: frères Bernard et Antoine.
Sur le plan architectural, la sobriété militaire domine dans la construction de l'église, grand édifice à trois nefs séparées par des piliers cylindriques à chapiteaux doriques, réunis par des arcades à tiers point.
La nef centrale est couverte d'un « tillis » cintré, les bas-côtés laissant apparaître la charpente. Il n’y avait, à l'époque de la construction, que des charpentiers de navires, ce qui explique sa forme de fond de navire à l'envers.
Au sol, des dalles funéraires de militaires et gouverneurs, morts à Brouage; environ une trentaine, dont Pierre Decommingues, lieutenant du Roi en1619, Antoine de Comparan en 1674, De Saintesteve, gouverneur en 1697 et à proximité de l'autel, celle du gouverneur, marquis de Carnavalet en1685 qui essaya en vain, de désenvaser le havre de Brouage.
Dans la nef droite, dalle de la sépulture du Père Le Grelle, jésuite, mort en 1984. Dernier prêtre résidant à Brouage; il fut enterré là par autorisation exceptionnelle pour son dévouement à cause du rapprochement franco-canadien.
La façade de l'église est percée d'une porte à fronton grec et de fenêtrés ogivales à un manteau. Trois beaux écussons ornent la porte d'entrée.

Les vitraux, œuvre de Nicolas Sollogoub
, représentent de part et d'autre du maître-autel à gauche: l'installation à l'île Sainte-Croix (don du Nouveau Brunswick en 1982)
-au centre: la vocation maritime de Brouage (dons publics et privés français en 1991)
-à droite: la fondation de Québec par Champlain en 1608 (don de la ville de Québec en 1993)
-au dessus de la dalle funéraire du Père Le Grelle, côté latéral droit, vitrail consacré à Mgr François de Laval (don S. Sollogoub en 1995)
-en face: côté latéral gauche, vitrail commémorant la fondation de Montréal (don de cette ville en 2006) en façade, côté droit: vitrail offert par l'Ontario en 1991.
-en façade, côté gauche: les étapes de la Fondation de la nouvelle France (don de la province du Québec en 2001)
Au cours des guerres de religion, l'église fut plusieurs fois saccagée, puis réparée. Après la Révolution, en 1793, elle était de nouveau en ruine. Elle sera restaurée au début de ce siècle par les Canadiens, en souvenir de Champlain, pour devenir le mémorial des origines de la Nouvelle France.












Choisissez votre ville

Haut de page