Paroisse Sainte-Thérèse de L'Enfant Jésus
Presbytère: 45, avenue de la République
17210 MONTLIEU-LA-GARDE

Tél.: 05 46 04 44 41

pierreloriaud17@orange.fr

Eglise fermée

05 46 49 25 89

Chatenet, église Saint-Symphorien.
Implantée sur une déclivité de terrain, l'église de Chatenet est toujours entourée de son cimetière. Cette église remonte au XIIe siècle. Profondément mutilée, elle fut modifiée et restaurée successivement aux XVe, XVII et XIXe siècles.
La façade romane a été reconstruite dans les parties hautes lors de ces campagnes de travaux. Le registre inférieur comprend un portai bas et large à quatre voussures nues, flanqué de deux baies aveugles aux cintres très surélevés. L'ensemble de ces arcs est porté par des colonnes à petits chapiteaux.
Le registre supérieur terminé par un haut pignon pentu est juste percé d'une petite baie étroite axée portant sur l'arc en plein cintre les dates de reconstruction de 1665 et 1897.
Le mur gothique du chevet est très élevé. Il paraît d'autant plus haut qu'il est accentué par un pignon très pentu bordé de rives à crochets. Il est percé dans son axe d'une large baie en arc brisé dont le remplage a disparu.
A la base du clocher située à la croisée, s'ouvre sur le côté nord entre deux contreforts une petite porte renaissance finement moulurée et surmontée d'un blason compris dans un arc en accolade.
P.D. Rainguet signale qu'une pierre du clocher porte une inscription: « ANNO 1686, EXTINCTA EST HAERESIS », fin de l'hérésie dans la région.
L'intérieur de l'église, entièrement refait en 1897, est un ensemble étroit et de volume assez haut. Le chœur, comme la travée sous clocher, ont des voutes sur croisée d'ogives supportées par des colonnes flamboyantes.
Près des marches de l'autel, un escalier mène à une crypte-chapelle (ossuaire?) d'apparence très archaïque. C'est une longue salle basse voûtée en berceau sans ornementation.
Côté sud, un trou s'enfonce dans le sol. D'après C. Connoué, il s'agirait d'un ancien puits ou de l'orifice d'un souterrain. Souterrain décrit dans le "Recueil de la Commission des Arts et des Monuments de la Charente Inférieure", qui s'étendrait jusque sous le presbytère et dont rentrée obstruée  aurait été sous le mur du cimetière.

Porte à linteau en accolade et blason sur la face nord du clocher.
Fonds baptismaux, Bénitier en pierre, Chaire en bois, Confessionnal.







Choisissez votre ville

Haut de page