Secteur pastoral de Saintes - rive gauche
Presbytère: 1, place Saint-Vivien
17100 SAINTES

Tél.: 05 46 93 09 92

paroisse.saintesrg@cegetel.net

Eglise ouverte de 9h à 19h

Eglise Saint-Martin de Courcoury des XIe, XIIe, XVIIe et XIXes siècles.
Un premier édifice fut construit au XIe siècle dont subsiste une partie des murs en petit appareil de la nef.
Au XIIe siècle, le clocher fut construit et le chevet replis.
Une chapelle fut rajoutée au XVe siècle. La nef fut rallongée au XVIIe  siècle.
La façade a été entièrement reconstruite au XIXe siècle dans un style néoclassique.
A voir, à l'intérieur : la coupole romane sur pendentifs dans le chœur ; la croisée d'ogives avec une clef de voûte sculptée de la chapelle du XVe siècle; le baptistère à deux bassins du XIVe siècle. L'église Saint-Martin, sur le mur sud de sa nef, garde des témoignages de l'art roman du XIe siècle (petits moellons cubiques parfois en épi, traces de petites fenêtres archaïques).
Dans la seconde moitié du XIIe siècle, sont édifiés le chœur en hémicycle (deux contreforts-colonnes aux chapiteaux à feuilles lisses schématisées, corniche sur modillons géométriques...) et le clocher (paires de lancettes géminées...) ensemble très cohérent et bien conservé, d'une qualité architecturale indéniable (taille de pierre, décor).
La nef romane n'a jamais été voûtée en pierre alors que la travée sous le clocher présente une coupole sur pendentifs. A la fin du XVe siècle est bâtie une belle chapelle latérale nord, gothique avec une grande baie à remplage rayonnant; elle s’ouvre à l'intérieur, par une grande arcade brisée qui porte sur sa clef le blason d'une famille.
En 1770, la nef est allongée de neuf mètres vers l'ouest et terminée par une façade classique de bonne facture (bossages, fronton triangulaire imposant), plutôt rare en Saintonge, que l'on doit à l'entrepreneur Emery.
En 1828, la partie supérieure de la coupole sous le clocher est reconstruite en brique, Comme la partie de la nef.
Cette nef est décaissée en 1962 de 80 cm et son sol refait en tomettes.
L'édifice figure en totalité à l'inventaire depuis le 22 avril 2003. L’inscription favorise sa protection et celle du bourg, au bâti de qualité : (ancien prieuré, maisons en pierres de taille du XIXe siècle), Implanté sur une île au confluent des vallées de Charente et de Seugne.









Choisissez votre ville

Haut de page