Paroisse Sainte-Marie en Saintonge (Saujon)
Presbytère: 5, rue de Saintonge
17600 SAUJON

Tél.: 09 75 55 88 50
Fax: 05 46 02 48 89

stms2@wanadoo.fr

Eglise ouverte de 9h à 18h

05 46 02 99 66

Après la disparition de l’église médiévale en 1571, Le Chay ne possédait qu’une simple salle dans laquelle se déroulaient les offices religieux. Celle-ci fut mise à mal par les révolutionnaires. On entreprit la reconstruction d’une vaste église qui fut achevée en 1847. L’édifice construit en moellons est d’une grande simplicité.
Le plan en croix latine s’agrémente en effet d’un chevet tréflé, puisque les bras du transept se terminent en hémicycles, ce qui offre un jeu de volumes intéressant. En outre, une petite abside greffée sur la première travée de la nef abrite spécialement la cuve baptismale, en référence aux modèles paléochrétiens. Ici, le baptistère indépendant très en vogue à cette époque. Dans le cœur, un lambris à pilastres, avec des chapiteaux ioniques ornés de guirlandes telles que l’on les voit apparaître à la fin du XVIIIe siècle sur des monuments de la région, a été récemment restauré à l’identique.
La voûte elle-même présente un décor peint à rosaces. Dans les absides des deux bras du transept est préservé une partie d’un décor d’applique néogothique en stuc.
On y trouve également l’ancien autel et les grilles de chœur en fonte. La cohérence de la réalisation se trouve jusque dans la similitude de traitement de la colonnette qui soutient la cuve baptismale dans l’église et la colonne qui supporte la croix hosannière du cimetière.









Dans le cimetière, des tombes anciennes, dont certaines remontent au XIXe siècle, permet de saisir l’évolution des modèles de l’art funéraire autour de 1900, dans le contexte de la  production locale.
On relève en particulier, au couronnement des stèles, l’inspiration des couvercles de sarcophages antiques à acrotères.

Choisissez votre ville

Haut de page